Pourquoi est-ce difficile pour les victimes de dévoiler l'agression sexuelle ou d'en parler ?

Les victimes d'agression sexuelle, peu importe leur âge, ne dévoilent pas toujours ce qui leur est arrivé. Si elles dévoilent une agression sexuelle, c'est parfois à mots couverts, après un certain temps ou progressivement. Parfois, les enfants et les adolescents-es ne dévoilent pas la situation à leurs parents ou au parent non agresseur, mais plutôt à une tierce personne. Plusieurs raisons peuvent expliquer ces comportements. 

Toutes les victimes, peu importe leur âge : 

  • Craignent l'agresseur et ont peur des représailles;
  • Ont l'impression d'être seules à vivre une telle situation;
  • Se sentent coupables;
  • Ont honte de ce qui leurs arrivent;
  • Craignent les commentaires désobligeants ou ont peur de ne pas être crues; 
  • Ont l'impression d'être responsables de ce qui leurs arrivent; 
  • Ont parfois des sentiments confus à l'égard de l'agresseur; elles peuvent l'aimer et le détester tout à la fois (sauf dans les cas d'agression sexuelle par des étrangers); 
  • Craignent les démarches judiciaires; 
  • Craignent de perturber la vie de leurs proches; 
  • Craignent les réactions ou les remarques de leur entourage. 

Les enfants et les adolescents-es :

  • Ne veulent pas, dans les situations d'inceste, être responsables de l'éclatement de la famille en dévoilant leur secret;
  • Ont peur de la réaction de leurs parents, particulièrement les adolescent-es parce qu'ils craignent de perdre l'autonomie acquise (par ex.: ils ont désobéi à une consigne, comme ne pas fréquenter tel groupe ou tels amis);
  • Ont peur de décevoir leurs parents;
  • N'ont pas été écoutés ou ont été découragés dans leurs tentatives de dévoiler l'agression sexuelle;
  • Ne sont pas certains que ce qui se passe est anormal.